Accueil > Etablissement > Vie quotidienne > PLAN BLEU ALERTE CANICULE NIVEAU 3

Note d’information :

PLAN BLEU ALERTE CANICULE NIVEAU 3

Télécharger la note d’information : PLAN BLEU - ALERTE CANICULE NIVEAU 3

facebook mercredi 2 août 2006, par Françoise Desimpel (Date de rédaction antérieure : 21 juillet 2006).

A COMPTER DU 21 Juillet 2006 et jusqu’à nouvelle information le Plan Bleu de l’EHPAD de Saint Germain la Ville est activé pour répondre à l’alerte canicule de niveau 3 (niveaux de mise en garde et d’actions et de mobilisation maximale) :

Ce qui implique d’Organiser l’établissement

- suivre l’évolution des messages de mise en garde,
- rappeler les principes de protection contre la chaleur,
- organiser la surveillance des personnes à risques,
- vérifier que les professionnels et les autres acteurs ont une bonne connaissance du problème et connaissent les mesures à prendre pour se protéger des conséquences sanitaires de la chaleur,
- fermer fenêtres et volets, notamment sur les façades exposées au soleil ; les maintenir ainsi tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure du local,
- ouvrir le plus possible et provoquer des courants d’air dans tout le bâtiment dès que la température extérieure est plus basse que la température intérieure,
- supprimer toute activité physique et sortie aux heures les plus chaudes,
- surveiller la température des pièces.

De surveiller chez les résidents

- la température corporelle et le poids,
- toute modification de comportement,
- s’ils ne présentent pas les signes cliniques suivants : maux de tête, sensation de fatigue importante, faiblesse, vertiges, malaises, désorientation, troubles du sommeil.

D’Organiser la prévention individuelle

- amener dans la pièce rafraîchie tous les résidents pendant au moins trois heures par jour,
- planifier les consommations d’eau à intervalles réguliers notamment en repérant les personnes ne pouvant s’hydrater seules :
- lister les résidents en trois groupes :
- 1 : capables de boire seuls : il suffit de les stimuler et d’organiser la surveillance,
- 2 : nécessité d’une aide partielle ou totale : organiser l’aide pour qu’ils aient à la fois régulièrement et au total environ 1,5 litre d’eau par jour,
- 3 : ayant des troubles de déglutition : utiliser de l’eau gélifiée. Signaler au médecin si les prises ne sont pas suffisantes afin d’envisager une hydratation sous cutanée ou intraveineuse,
- faire boire, au moins 1,5 litre par jour ou hydrater, avec de l’eau éventuellement aromatisée selon les goûts la personne, soupes, potages, laitages, thé, tisanes, (même chauds).
- éviter les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, colas) ou très sucrées (sodas),
- ne pas faire consommer de boissons alcoolisées,
- vêtir les personnes le plus légèrement possible (vêtements amples et légers),
- pulvériser de l’eau sur le visage et les autres parties découvertes du corps, avec un brumisateur ou avec des bombes aérosols d’eau,
- appliquer des lingettes humides, éventuellement rafraîchies au réfrigérateur sur le visage,
- humidifier la bouche : rinçages de bouche, pulvérisation d’eau,
- faire prendre des douches et des bains frais le plus souvent possible.
- proposer aux personnes ayant un risque majeur de consulter leur médecin afin d’adapter leur prise en charge et notamment leur traitement médicamenteux.

Signes qui doivent alerter :

En cas d’apparition
de signes pouvant faire penser à un épuisement dû
à la chaleur ou au début d’un coup de chaleur :
" modification du comportement habituel,
" grande faiblesse, grande fatigue,
" difficulté inhabituelle à se déplacer,
" étourdissements, vertiges, trouble de la conscience voire
convulsions,
" nausées, vomissements, diarrhée,
" crampes musculaires,
" température corporelle élevée,
" soif et maux de tête.

Actions à
réaliser

> alerter le médecin,
> prendre rapidement la température corporelle,
> rafraîchir le plus vite possible :
> soit la coucher et l’envelopper d’un drap humide,
> soit au mieux lui donner une douche fraîche sur un chariot
douche sans l’essuyer,
> installer un ventilateur (enveloppements frais, transfert dans une
pièce climatisée, aspersion d’eau fraîche),
> faire le plus possible de ventilation,
> donner de l’eau fraîche si la personne est consciente et lucide,
> ne pas donner d’aspirine ni de paracétamol.

P.-S.

Tous les agents sont invités à suivre les protocoles qui ont été diffusé dans les services et à se reporter au livret qui leur a été remis à l’issue de la formation « faire face aux grosses chaleurs »

La mobilisation de chacun est indispensable pour limiter les effet de la vague de chaleur actuelle.

Saint Germain la Ville le 24 juillet 2006

La Directrice,

Source : ministère de la Santé.