Accueil > Etablissement > Vie quotidienne > L’ORGANISATION DES SOINS

L’ORGANISATION DES SOINS

facebook jeudi 29 juin 2006, par Françoise Desimpel

Les infirmières de l’établissement assurent le suivi des prescriptions, la mise en œuvre des traitements et leur surveillance. Elles encadrent les aides soignantes chargées de les seconder dans la mise en œuvre des prises en charge et veille à la bonne organisation de celle-ci. Elles assurent une surveillance régulière de l’état de santé du résident et sollicitent chaque fois que nécessaire l’intervention du Médecin traitant. Le paiement des consultations est à la charge du résident qui sera remboursé par son régime d’assurance maladie et sa complémentaire santé comme s’il était à son domicile. En cas d’urgence, la nuit et le week-end la permanence des soins est assurée par le Centre 15.
Dans un souci d’efficacité et de sécurité, l’établissement a passé une convention avec une pharmacie de ville pour la délivrance et la préparation des médicaments prescrits aux résidents. La pharmacie retenue assure également la gestion de la facturation en mettant en place chaque fois que possible un système de tiers payant de manière à ce que les avances d’argent soient limitées au maximum. Ne sont facturés aux résidents, que les produits non remboursés, les dépassements de tarif non pris en charge et les produits de parapharmacie commandés par eux-mêmes.
Le résident qui le souhaite reste toutefois libre de choisir une autre pharmacie, dans ce cas, il devra lui-même gérer son approvisionnement. En cas de prescription d’une consultation spécialisée, le rendez-vous est pris par les infirmières de l’établissement et le transport est assuré par une ambulance ou un VSL suivant l’état du résident. Les frais de transport, lorsqu’il ne donne pas lieu à prise en charge par l’assurance maladie, sont à la charge du résident. Chaque fois que possible, et si la famille ne peut l’assurer, l’établissement met en place un accompagnement adapté.
Les examens de laboratoire prescrits par les médecins libéraux sont confiés à un laboratoire avec lequel l’établissement a passé convention. Les infirmières assurent les prélèvements et les transmettent à ce laboratoire. Toutefois en application de la réglementation, et à charge pour lui de tout organiser, le résident a le choix de son laboratoire. Lorsque leur état de santé le nécessite, les résidents de l’EHPAD de Saint Germain La Ville sont orientés vers les établissements de santé de la région qui répondent le mieux aux besoins de soins constatés. La priorité est donnée, sauf avis contraire du résident ou de sa personne de confiance au sens de la loi du 4 mars 2002, au Centre Hospitalier de Châlons en Champagne. Afin de garantir la meilleure prise en charge possible à ses résidents en fin de vie, l’établissement a passé une convention avec l’Unité Mobile de Soins Palliatifs du CH de Châlons en Champagne.
Cette équipe intervient à la demande de l’équipe, en accord avec le résident ou sa personne de confiance dans les locaux de l’établissement. Elle peut également apporter une aide aux familles qui le souhaitent. L’établissement collabore avec le secteur Psychiatrique pour garantir un suivi de qualité aux personnes atteintes de troubles psychiques et/ou cognitifs. Une infirmière spécialisée assure chaque semaine un atelier mémoire et visite les résidents qui ont besoin d’un accompagnement particulier. Le psychiatre quant à lui consulte régulièrement dans l’établissement et quand l’hospitalisation s’avère nécessaire, cette collaboration permanente permet de la réduire au minimum. En collaboration avec la Directrice, le médecin coordonnateur veille au respect de la loi du 4 mars 2002 relative au droit des malades et notamment au droit à l’information et au consentement. Il veille également à la mise en œuvre des dispositions de la loi du 22 avril 2005 relative à la fin de vie et en particulier aux directives anticipées.

Covid-19 Visites dans les Ehpad : Procédures détaillées ci-dessous.